[VIDEO] La stratégie essentielle pour réussir la publicité digitale !

Par David

01/10/2021


Transcription

Bonjours a tous, je suis David DUDOUET
gérant fondateur d’AdMind

et aujourd’hui, je vais vous parler de la façon
de rentabiliser les campagne Google Ads, c’est vrai que moi

ça fait des années que je travaille avec
Google Ads, mais aussi d’autres campagnes

objectivement mais,
particulièrement Google Ads.

Et c’est vrai que la plupart des gens
me disent “Ah, mais c’est compliqué !”

OK, c’est vrai, c’est
compliqué et c’est cher.

Et c’est vrai que cet argumentaire du “cher”

il revient souvent et objectivement,
il n’est pas totalement faux.

Ce qu’il faut comprendre,
c’est que lorsque vous allez mettre

en place une stratégie d’acquisition
de trafic publicitaire par Google Ads,

par Facebook, par Bing Ads,
à peu près toutes ces plateformes là,

vous allez passer par différentes
phases de rentabilité.

Et ces phases là vont faire

que s’améliorer si vous faites
correctement votre travail.

Mais vous allez commencer par des
choses qui ne sont pas faciles.

La première étape,

ça va être d’obtenir vos premières
conversions. Vous lancez votre campagne

et vous faites une vente
par ci, un prospect par là, etc.

Quand vous regardez au bout d’une semaine

ou un mois, ce que vous
avez dépensé vous dites “Wahou”

J’ai dépensé 1500 euros
et j’ai eu 8 ventes.

Ça fait cher, la vente. Effectivement,

les premières phases de la campagne sont

rarement rentables parce
qu’on part tous azimuts.

On ne sait pas exactement où on va.

On ne sait pas comment se
positionne la concurrence, etc.

Même si on a une bonne connaissance

du marché, Google Ads
c’est un monde à part entière et ce monde

est pas toujours connu
d’avance, loin de là.

Même avec l’expérience,
je peux vous dire qu’on a toujours

des surprises, généralement
bonnes et parfois mauvaises.

Et puis, en améliorant un petit peu les choses,

vous arrivez à réduire
ce coût d’acquisition et vous allez avoir

quelque chose qui va
vous coûter votre marge.

Bon, on n’est pas rentable,
mais on est à zéro.

OK, ça, c’est le cas de figure.

On se retrouve la grosse majorité
des annonceurs qui ont commencé à mettre

en place quelque chose,
qui ont une offre qui fonctionne à peu

près et qui, hélas, laisse à peu près
toute leur rentabilité à Google Ads.

Si votre produit vous le vendez
100 et qu’il vous coûte 50,

vous allez faire un
coût d’acquisition d’à peu près 50 euros.

50 euros de pub, plus 50 euros
de produits, c’est le chiffre d’affaires.

Vous travaillez pour Google,
me disent parfois certains clients.

Et ils ont pas tort.

En travaillant un peu, on peut réussir
à réduire ce coût d’acquisition de 50.

Dans l’exemple que je vous
ai donné à un peu moins.

Ça va être 30, 40, voire 20.

si ça fonctionne vraiment bien.

Là, on arrive dans une zone de confort,
c’est à dire qu’on commence à dégager

de la marge avec
des campagnes publicitaires.

Mais ce n’est pas toujours facile.

J’ai quand même des bonnes nouvelles
et c’est un peu l’objectif de cette vidéo.

C’est de vous expliquer que la rentabilité

d’un client ne se fait pas
sur la première vente

dans Google Ads.

En tout cas, ce n’est pas
le cas le plus fréquent.

Elle va se faire sur sa durée de vie.
Le client il va vous commander un premier produit.

Si c’est un consommable,
évidemment, il peut revenir.

La fidélisation est facile
pour un produit consommable.

Mais si ce n’est pas un produit
consommable, il va quand même revenir.

Prenez un photographe de mariage.

Bon, il va faire les photos
du mariage du couple.

Il n’est pas prévu que l’année suivante,

il se remarie et vous redemande
de faire des photos de mariage.

C’est vrai, mais finalement, quelque part,

ce photographe de mariage, la sœur
de la mariée, va peut être se remarier.

Elle va peut être se re-marier elle même,
elle aura besoin d’un photographe.

Et hop, voilà, vous aurez votre deuxième
client et cela vous aura coûté zéro.

Donc, si vous faites le coût global

de l’acquisition, vous avez eu
deux prospects au lieu d’un.

Tout le monde n’a pas une soeur qui va se

marier l’année suivante,
mais le bouche à oreille, ça fonctionne.

La fidélisation, ça fonctionne
et c’est ce qui fait la différence.

Et c’est pour ça que je dis à mes clients

voilà la rentabilité sur Google Ads
et sera rarement aussi bonne que vous aimeriez l’avoir

Elle sera rarement directe
vous l’obtiendrez souvent

par l’aspect fidélisation

et en travaillant cet aspect des choses,
on peut aller plus loin.

Vous vendez par exemple
du matériel pour les animaux.

L’internaute qui achète votre produit
la fois suivante, vous pouvez lui envoyer

un e-mailing pour lui dire “Voilà,
on a un nouveau produit.

Vous aviez commandé ça et bien on a ça

qui lui ressemble et qui est encore
mieux et que vous pourriez essayer.

Et en plus, il y a les frais
de port gratuits ce week end, etc.”

C’est cet aspect là de fidélisation
qui va se produire activement.

Vous allez mettre en place des campagnes

d’emailing l’interet de ça c’est que l’emailing
a un coût relativement faible.

Comptez quelques centaines d’euros
pour concevoir une bonne newsletter.

Une fois et après, vous allez l’adapter.

Les coûts vont baisser et les coûts
d’envoi sont marginaux.

Une structure comme Sendinblue va vous

permettre d’envoyer des emails
pour une cinquantaine d’euros par mois.

Vous allez envoyé à plusieurs milliers
de personnes sans aucune difficulté.

Si votre base est qualitative,
et est réellement sérieuse.

Ce n’est pas des adresses
que vous récupérez comme ça.

Vous aurez de bons retours
et ça fonctionnera bien.

Mais ça fonctionne que si vous avez
déjà un début de fichier clients.

Et cette acquisition de fichiers clients,
c’est quelque part ce que vous achetez

à travers Google Ads et c’est là que se
trouve la clé de la rentabilité.

C’est la durée de vie du client et
la fidélisation directe,

lui qui revient, moins directe,
lui qui permet à d’autres personnes

de vous découvrir qui va vous
permettre de gagner de l’argent.

Dernier bonus quand même.
Vous savez que à un moment ou à un autre peut être

que vous cèderez votre entreprise
ou qu’elle sera l’objet d’un rachat, etc.

Peu importe, on ne sait jamais où on va.

Le fait d’avoir un fichier client plus
important, même

s’il a été acquis avec une marge un peu
difficile et des coûts d’acquisition

parfois un peu élevés, va permettre de
valoriser votre entreprise. Quelque part,

ce fichier client de 3.000
personnes alors que vous auriez pu

en avoir, que 1000 si vous n’aviez pas
fait de campagne publicitaire.

Et bien, il va ajouter à la valeur de votre

société et ce sera sûrement plus facile
de négocier un prix de vente intéressant.

Je vous souhaite de bonne
campagne et à bientôt, au revoir.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Copy link
Powered by Social Snap