[VIDEO] Faut il faire de la publicité sur Bing Ads ? (+ nos astuces)

Par David

01/10/2021


Transcription

Bonjour a tous, je suis David DUDOUET,

le gérant fondateur de l’agence Admind
et aujourd’hui, je vais vous parler d’un

sujet qui est important pour moi
et qui me tient éveillé la nuit

clairement : Est ce que je dois confier

à Google la gestion de mes
enchères dans Google Ads ?

Alors je vais aller
rapidement à l’essentiel,

la réponse est « OUI »,

Vous pouvez confier à Google sous
certaines conditions et je vais vous

donner trois astuces
pour que ça se passe bien.

Avant de vous dévoiler ses astuces,

je vais vous indiquer quand
même un certain nombre de choses.

La première, c’est que

Google a intérêt à ce que les annonceurs
aient un retour sur investissement le plus

efficace possible parce que son modèle
économique est le prix au clic.

Et plus vous avez d’annonceurs,

plus les enchères s’envolent
pour un même clic donc pour Google

la même surface de publicité
est disponible simplement

elle est vendue plus cher.
C’est la première chose.

La deuxième chose,
c’est Google a aussi pour objectif

de satisfaire le visiteur
qui va voir des publicités.

Si les publicités sont régulièrement
pertinentes et qu’elles vous emmènent

vers des sites qui correspondent
effectivement à votre besoin,

vous allez avoir tendance à vous
dire que OK la publicité sur Google.

Non seulement elle est bien ciblée,
mais en plus elle est utile.

Donc, Google a cette philosophie derrière.

Et tous ces efforts de R&D qui sont
sur l’intelligence artificielle visent

effectivement à satisfaire,
d’une part, les annonceurs.

Ça, c’est vous et moi et d’autre part,
les internautes.

Ça, c’est aussi vous et moi

mais de l’autre côté de l’écran. Donc,
la première des astuces que je vais vous

donner pour que ça fonctionne bien, c’est
commencez par des campagnes en manuel.

Alors pour votre information,

vous avez cette stratégie
d’enchère différentes, possibles

dans Google Ads.

Certaines vont viser à maximiser
les conversions, certaines à maximiser

les clics, d’autres viser carrément la
position que vous voulez atteindre, etc

en moyenne, mais vous en avez 7.

Et sur ces 7, il y en a 6 qui sont « Full Auto »

et il y en a une qui est manuelle,

celle que je vous conseille
d’utiliser pour lancer vos campagnes.

Et cette campagne manuelle,

elle a quand même, il faut pas exagérer, une petite
option qui vous permet de mettre

une petite couche
d’automatisation par dessus.

Au début, vous désactivez tout et avec
le temps, vous cocherez cette petite

case, voire vous passerez
sur des systèmes d’enchères.

Plus riche.
Donc ça, c’est la première astuce.

On démarre avec des campagnes manuelles.

La deuxième astuce,
c’est que vous devez fournir

à l’algorithme suffisamment d’informations
pour qu’il puisse travailler correctement.

Le mode de fonctionnement est le suivant

Google connaît les internautes parce
qu’ils sont connectés à leur compte Gmail,

ils ont mis leur date
de naissance, leur âge,

ils sont une adresse IP
qui les localise géographiquement,

ils ont tapé un certain nombre

de recherches historiques qui fait que ils
savent qu’ils sont intéressés

par le jardinage, par la mode, par la
décoration, par les voitures, par, etc.

Etc.
Et finalement, il va sans dire que parmi

tous ces gens qui rentrent sur votre site,
ceux qui effectuent une conversion donc

une vente en e-commerce
ou par exemple un formulaire rempli

sur un site vitrine.
Ils ressemblent plus à des gens qui ont

entre 45 et 55 ans, qui sont des hommes
et qui ont un intérêt pour le jardinage.

Mais cette persona type,

comme on dit dans le jargon marketing,
cette personnalité type,

elle varie énormément selon votre
campagne, selon votre produit,

selon votre marché, selon votre
positionnement tarifaire, etc.

Google ne peut pas anticiper sur ce
qui va fonctionner pour vous donc

il a besoin de data.

Ça veut dire quoi lui fournir de data,

c’est à dire a minima,
pour que ça fonctionne.

Il va lui falloir

quelques dizaines de conversions par mois.

Quand vous avez plusieurs dizaines

de conversions par mois sur l’ensemble
des campagnes,

vous pouvez commencer à utiliser les
Stratégies d’enchères avec effectivement

suffisamment de fiabilité
pour qu’elles soient intéressantes.

Ça ne veut pas dire qu’il faut pas leur
laisser un peu de temps,

mais ça veut dire que il faut leur
laisser surtout suffisamment de données.

Au bout de quelques semaines, vous verrez,

les campagnes s’affinent et elles
ciblent bien plus efficacement.

C’est tout l’intérêt
des campagnes automatisées.

La troisième astuce est plus subtile il

faut faire en sorte de donner
à l’algorithme les bonnes conversions.

Alors, je vous l’ai dit tout à l’heure
sur un site e-commerce, c’est évident

c’est les ventes très bien, mais si par exemple
pour des questions techniques.

Vous cibliez les gens qui mettent
au panier les produits, alors effectivement

vous avez plus de conversions puisque
beaucoup de personnes mettent au panier

et un peu moins passent
commande donc vous avez quelque part

plus de données en quantité,

mais la qualité des données n’est pas forcément là,
parce que les gens qui mettent au panier

ne sont pas toujours
ceux qui convertissent.

Alors oui, c’est une étape nécessaire,
mais ce n’est pas forcément suffisant

pour passer du statut de « J’ai mis le
panier » à « Je suis un acheteur ».

Vous avez parfois des gens qui sont

simplement des curieux qui se
promènent et qui ne sont pas

les gens qui vont effectivement sortir

leur carte bleue sur un site
e-commerce.

Sur un site vitrine, vous pouvez commettre
la même erreur si par exemple vous

optimisez les gens qui ont visité

certaines pages du site ou dont la durée
de vie est suffisamment longue.

Vous aurez de la quantité.

C’est intéressant, mais quelque part,

cette durée de visite n’est pas forcément
en corrélation immédiate avec le fait

que les internautes peuvent remplir
des formulaires,

nous qui gérons pas mal de sites avec
des Landing Pages dédiées qu’on construit.

On s’aperçoit que finalement,
si une landing page est relativement simple

et qu’elle va à l’essentiel,
vous avez des conversions qui sont faites

plus efficacement et c’est une leçon
à savoir. C’est que le temps de visite,

oui, c’est souvent l’indicateur d’une

visite de qualité,
mais ce n’est pas nécessairement la visite

de qualité qui va vous permettre
d’obtenir immédiatement une conversion.

Donc, vous devez optimiser
pour les bonnes conversions.

Voilà, ça, c’est absolument fondamental.

Je vous conseille aussi
de multiplier les conversions.

Ça va nuire à la qualité.

Est ce que je suis à suivre les appels
téléphoniques et les formulaires?

Oui, parce que c’est finalement
une création qui ressemble à un contact.

Mais en même temps,
quelqu’un qui aurait visité

une page clé ou qui aura
visité plus de cinq minutes.

Et j’ajoute quelques conversions comme ça,

vous allez donner à l’algorithme,
des difficultés supplémentaires

et ce n’est pas forcément souhaitable.

Faites en sorte que vos conversions soient
cohérentes entre elles pour faire en sorte

que l’algorithme puisse optimiser
dans la bonne direction.

C’est à ce prix que ça a fonctionné.

Alors, je récapitule les trois conseils
que je vous donne par rapport à ça.

Le premier,

c’est commencer par des campagnes
manuelles, laisser tourner quelques temps

vous aurez des données. Une fois que vous

avez suffisamment de données,
on va dire quelques dizaines

de conversions par mois,
idéalement plus, mais c’est déjà pas mal.

Vous en avez suffisamment pour lancer
les stratégies d’enchères

Donnez à ces stratégies
d’enchères du temps.

Troisième astuce : c’est

faites en sorte que les stratégies

d’enchères soient optimisées par rapport
à quelque chose qui est une conversion,

certes, mais une conversion qui correspond
réellement à ce qui est votre modèle

économique, qui fait
avancer votre entreprise.

C’est à partir de ce moment là que vous
aurez un algorithme qui va avec le temps

s’affiner et passer de conversions
qui vont peut être vous coûter 120 euros

le contact a des conversions
qui vont coûter 50, 40, 30, etc.

Simplement parce que, d’une part,

vous aurez faites votre travail
de gestion des campagnes,

par ailleurs, d’autre part, vous aurez
des campagnes, des enchères qui cibleront

les personnes qui convertissent le mieux.
Et en ayant ce double travail de gestion

manuelle sur ce qui n’est pas les enchères
elles mêmes et tout le reste à côté :

la landing page, le contenu,

les mots clés, les mots clés exclues, etc.

Vous allez donner à un algorithme les moyens
de faire en sorte que votre budget vous

rapporte plus de contacts
pour le même budget.

C’est aussi simple que ça.

Je vous souhaite de bonne
campagne Google Ads et à bientôt.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Copy link
Powered by Social Snap