370 pages - 200 captures d'écran - 100 trucs de pro

Obtenez le livre

Google Ads
Pas à Pas

Payant, idéal pour lire et se former.
Vendu et expédié par Amazon.fr

La version PDF complète du livre

Lancer votre première campagne Google Ads

Comment ouvrir un compte Google Ads ?

Rendez-vous à cette URL :

https://ads.google.com/

Cliquez ensuite sur le bouton "commencer" :

Figure 5

Ensuite, Google va vous proposer d’utiliser un compte Google existant ou d’en créer un.

Figure 6

Vous pouvez utiliser n'importe quel email pour ouvrir votre compte. Google va d'abord y associer un compte Google puis un accès Google Ads.

Je vous conseille de créer un email dédié (Gmail convient parfaitement) par site Web auquel vous donnerez aussi les droits pour Google Analytics. En faisant cela, vous pourrez sécuriser votre accès administrateur. Libre à vous ensuite d'ouvrir d'autres accès à d'autres emails dont vous contrôlerez les droits.

Lors de la création de votre compte, Google vous demandera un numéro de téléphone : mettez votre numéro, car en cas de perte de mot de passe, c'est le numéro qui sera utilisé pour vous recréer un nouveau mot de passe.

Important : prenez soin de bien choisir le fuseau horaire et la monnaie utilisée dans votre compte Google Ads. En effet, une fois définis, vous ne pouvez plus les changer !

Utiliser un compte pour gérer plusieurs comptes Google Ads différents

Il existe la possibilité de créer un "multicompte" qui vous donnera accès à la gestion de plusieurs comptes Google Ads. Si vous avez plusieurs comptes Google Ads, envisagez cette fonctionnalité en lui attribuant un email dédié qui vous permettra de passer d’un compte à l’autre sans vous reconnecter à chaque compte.

Pour y accéder, à l’adresse pour ouvrir un compte :

https://ads.google.com/

Cliquez ensuite sur "Avancées" et tout en bas de la page, cliquez sur le lien "Comptes administrateur".

Vous pourrez toujours utiliser cette option plus tard, en créant un compte administrateur (appelé aussi multicompte) auquel vous donnerez accès aux sous-comptes de votre choix.

Figure 7

Cette option est essentiellement utile si vous manipulez de nombreux comptes en parallèle. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez les gérer de manière individuelle.

Utilisez des codes promotionnels Google Ads

Google propose souvent des codes promotionnels à utiliser pour bénéficier. Ces codes peuvent être saisis lors de l'ouverture d'un compte. Sauf cas particulier, un code promotionnel Google Ads doit être saisi dans les 14 jours qui suivent l'ouverture du compte et sont souvent de la forme dépensez 25€, vous serez crédité de 75€. Chaque code est à usage unique et vous ne pouvez pas cumuler ces codes promotionnels.

Les meilleurs codes promotionnels vont jusqu'à 100€ voire 200€ de crédit, mais ils sont rares et souvent liés à des opérations réalisées auprès des agences agréées par Google de gestion de campagnes Google Ads.

Si vous n'aviez pas de code lors de l'ouverture du compte, vous pouvez tenter d'appeler le service client Google Ads (au 0805 540 905) dans les 14 jours qui suivent l'ouverture du compte puis de leur demander poliment de vous octroyer un code. Si vous trouvez un code après avoir ouvert le compte et que vous souhaitez le saisir, il vous faudra vous rendre dans les paramètres du compte (la roue dentée) puis dans "Facturation et paiements" puis "Paramètres (dans la colonne de gauche) et vous cliquerez sur le lien en fin de page : "Gérer les codes promotionnels".

Autre solution si vous n’avez pas de code promotionnel, ouvrez un compte Google My Business. Google pourra parfois vous envoyer un code promotionnel pour vous inciter à tester Google Ads.

Où saisir un code promotionnel ?

Google diffuse des codes promotionnels pour vous inciter à tester sa solution. Si vous disposez d'un de ces codes, retenez les contraintes suivantes :

  • Le compte ne doit pas avoir été créé il y a plus de 14 jours.
  • Un seul code promotionnel par compte
  • Les codes promotionnels ont une date de péremption (ils sont utilisables en général pendant trois mois)
  • Les codes fonctionnent sur le principe suivant : vous dépensez 25 euros en un mois et Google vous crédite de 75 euros ensuite. Des codes plus rares permettent parfois d'obtenir 100 euros voire 200 euros.

Si vous ne l’avez pas fait lors de la création du compte, vous pouvez toujours le faire dans l’interface : cliquez sur "Outils et paramètres" puis "Paramètres de facturation". Plus bas vous trouverez la partie sur la gestion des codes promotionnels.

Figure 8

Est-ce une bonne idée d'ouvrir plusieurs comptes pour un site ?

Non. C'est explicitement interdit si votre but est de vous concurrencer vous-même. Dans la pratique, Google peut laisser une tolérance dans la mesure où les campagnes d'un compte ne s'afficheront pas en même temps que celles d'un autre compte.

Par exemple, vous avez un site unique pour tous vos salons de coiffure, chacun diffusant autour de lui avec son propre budget et son propre compte bancaire, sans conflit géographique, Google pourra tolérer cette approche. Mais j'ai parfois dû justifier de notre bonne foi dans des cas similaires. Si Google devait vous bloquer, la solution consiste à n'avoir qu'un seul compte et refacturer chaque salon. Peu pratique, mais conforme au règlement.

Et si j'essaie ? Google vous laissera diffuser vos annonces. Un temps, peut-être quelques jours. Puis suspendra votre compte et bloquera encore plus vite vos prochaines tentatives…

La structure d'un compte Google Ads

La structure d'un compte Google Ads répond aux impératifs d'un outil riche en fonctionnalités. La seule chose que vous avez à retenir à cette étape est qu'un compte Google Ads est toujours construit de la manière suivante :

Figure 9

Quelles sont les limites d'un compte Google Ads ?

Pour ceux qui penseraient pouvoir être de gros utilisateurs, voici les limites dures, que vous ne pourrez pas franchir. Pour ma part, je ne me suis jamais senti à l'étroit !

Limites applicables aux campagnes et aux groupes d'annonces :

  • 10 000 campagnes (en veille ou activées)
  • 20 000 groupes d'annonces par campagne
  • 20 000 éléments de ciblage par groupe d'annonces (mots clés, emplacements, listes d'audiences)

Limites applicables aux annonces :

  • 50 annonces par groupe d'annonces
  • 3 annonces responsives par groupe d'annonces (cette limite peut paraître basse, mais en pratique ce n’est pas un problème)
  • 4 000 000 d'annonces activées ou en veille par compte

Il existe d'autres limites, mais elles sont du même ordre, c’est-à-dire assez peu contraignantes !

Combien de campagnes devez-vous prévoir ?

Il n'est pas utile de multiplier les campagnes. Vous en ferez autant que vos paramétrages doivent différer. Pour être plus clair, si vous avez besoin au sein d'une même campagne de varier les paramètres d'un groupe d'annonces à l'autre, alors vous serez dans l'obligation de créer une nouvelle campagne.

Par exemple : vous souhaitez laisser Google vous trouver le plus de clics possibles au prix le plus bas (stratégie d'enchères appelée "optimiser les clics", nous y reviendrons) pour certains groupes d'annonce et que pour d'autres vous souhaitez cibler un coût par conversion défini (je reparlerai de tout cela en détail !), vous n'aurez pas d'autres choix que créer deux campagnes.

Je conseille de rester sur un nombre raisonnable de campagnes (moins d'une dizaine), cela rend la gestion plus facile et donc plus performante.

Les différents types de campagnes

Lorsque vous créez une nouvelle campagne (nous verrons comment plus loin), Google vous propose d’abord de sélectionner un objectif parmi : "Vente", "Prospects", "Trafic vers le site Web", "Intérêt pour la marque et les produits", "Audience et notoriété de la marque", "Promotion d’applications" ou "sans objectif spécifique". Ce dernier vous permet d’accéder à tous les formats possibles.

En survolant ces différents objectifs avec votre souris, Google vous indiquera quels formats de campagnes sont les plus adaptés.

Ceci fait, vous pourrez alors choisir le type même de la campagne parmi :

  • Réseau de recherche : Créez des annonces textuelles ou Appel diffusées à côté des résultats de recherche de Google.fr, sur les sites partenaires du Réseau de Recherche de Google et à d'autres emplacements
  • Réseau Display : Créez des annonces percutantes diffusées sur le Réseau Display de Google, sur YouTube, sur mobile et dans des applications
  • Shopping : Créez des annonces Shopping pour générer des ventes en ligne et en magasin, augmenter le nombre de clics sur votre site Web, et enregistrer d'autres types de conversion
  • Vidéo : Créez des annonces vidéo permettant d'élargir votre audience, de renforcer votre notoriété, de susciter l'engagement des utilisateurs ou de générer des conversions
  • Application : Créez des annonces faisant la promotion d'une application, et diffusez-les sur les Réseaux de Recherche et Display de Google, sur Google Play, au sein d'autres applications, et sur YouTube
  • Smart : Créez des annonces textuelles et illustrées affichées sur Google, Google Maps et le Web, et gérez leur diffusion sans effort
  • Discovery : Suscitez l'engagement des utilisateurs pour votre marque en créant des annonces personnalisées visuellement attrayantes diffusées dans YouTube, Gmail, Discover et plus encore

Cette formation Google Ads ne traite que l'aspect réseau de recherche (la plus grosse part des budgets annonceurs Google Ads passe par cet outil). Dans cette optique, je vous invite à n'utiliser dans un premier temps que le "réseau de recherche ".

Si vous souhaitez faire aussi du Display, isolez-le dans des campagnes dédiées. La lecture des statistiques est alors bien plus facile, car vous comparez des grandeurs réellement comparables. En effet, les campagnes Display génèrent des millions d'impressions, alors que le réseau de recherche, plus ciblé, en utilisera 10 à 100 fois moins selon la qualité de vos campagnes.

Comment créer une campagne Google Ads ?

Une campagne se crée dans la partie campagne de votre compte en suivant les étapes suivantes :

Figure 10

Quand vous êtes dans la partie "Campagnes", cliquez sur le bouton "+", puis "Nouvelle campagne".

Sélectionnez comme objectif : "Créer une campagne sans objectif spécifique", puis "Réseau de recherche"

Figure 11

Figure 12

Vous pourrez alors indiquer les résultats que vous souhaitez obtenir. Par défaut, je laisse tout décoché, de toute façon cela ne changera rien par la suite.

Figure 13

Commencez par donner un nom explicite à votre campagne, faite en sorte que quelqu'un qui serait amené à gérer votre compte comprenne à quoi sert cette campagne. Par exemple "Nomdusite.com – Réseau recherche – Produit – France + Belgique"

Figure 14

En cliquant sur "Afficher plus de paramètres", vous pourrez choisir une date de début (dans le cas d’un lancement ultérieur). Vous pouvez laisser la date du jour, et vous mettrez en pause votre campagne tant qu’elle ne sera pas prête. La date de fin vous permet d’imposer un jour où la campagne s’arrêtera. Cette date sera modifiable pour reporter si besoin. À noter que si vous indiquez le 12 février comme date de fin, les annonces seront encore diffusées le 12 février.

Figure 15

Le modèle d’URL est à laisser vide. C’est un outil qui permet d’ajouter aux URL des pages de destination de la campagne des paramètres d’URL automatisés, notamment pour un suivi spécifique. Laissez vide, vous n’en aurez pas l’usage.

"Paramètre des annonces dynamiques du Réseau de Recherche" est à utiliser dans le cadre des campagnes dynamiques (que nous verrons). Laissez vide pour le moment.

"Zones géographiques" : précisez ici vos ciblages, nous y reviendrons plus en détail. En général, "France" est un paramètre acceptable. Attention à ne pas diffuser dans "Tous les pays et territoires", sauf si vous ciblez le monde entier (et résolvez alors le problème de langues !)

Figure 16

Pour exclure des zones géographiques (vous souhaitez cibler l’Île-de-France, mais pas Paris), ajouter de multiples zones d’un coup ou cibler par rayon, utilisez le lien "Recherche avancée" :

Figure 17

"Langues" : sélectionnez la ou les langues que vous ciblez pour vos internautes. Cela peut être utile dans des pays multilingues tels que le Canada. Vous pouvez mettre plusieurs langues au sein d’une même campagne.

Figure 18

"Audiences" : laissez vide pour commencer. Ce réglage permettra d'ajouter à votre campagne des audiences spécifiques (centres d’intérêt, reciblage de visiteurs…). C’est un outil excessivement puissant sur lequel nous reviendrons dans une partie dédiée. Dans u premier temps, vous pouvez le laisser vide.

"Budget" : le budget moyen dépensé chaque jour. Moyen, car Google pourra certains jours dépasser pour rattraper les jours suivants. Il indique qu’il peut dépenser jusque deux fois plus que la limite quotidienne que vous spécifiez :

Figure 21

Cette gestion du budget est au final assez utile, et Google tient effectivement bien ses promesses : en fin de mois, on a rarement plus de 5% d’écart avec le budget mensuel ciblé.

Attention, il existe un danger qui pourrait vous amener à dépasser votre budget : vous lancez votre campagne avec 100€/jour. Google en dépense le premier jour 170€. Le lendemain, vous décidez que finalement le budget ne sera que 30€/jour. Ayant changé le budget, Google changera aussi sa façon de calculer le budget moyen et il est possible qu’au final il ne rattrape pas les excès du premier jour.

Pour ce qui est du choix du budget, c’est l’objet de la prochaine sous-partie !

"Enchères" : pour commencer, si vous ne savez pas quoi choisir (cette formation y reviendra en détail), je vous conseille de partir sur le fait de privilégier les clics.

Google propose ici de mettre un garde-fou au prix du clic qu'il pourrait acheter en lui imposant une limite dure qu'il ne dépassera jamais. Je vous conseille de mettre une limite (par exemple 1 euro), c'est très haut, mais on parle d'un garde-fou, pas d'une enchère de base ! Si vous avez été trop conservateur ici, vous serez toujours mal classé et ne recevrez jamais de clic. Pour le choix du budget, lisez la partie consacrée à ce point.

Figure 19

Il existe un cas où vous devriez passer par les enchères manuelles : si vous lancez une campagne avec beaucoup de mots clés différents (plus de 100 mots clés, par exemple), sur un compte qui n’a aucun historique. En effet, Google va mettre du temps à lancer vos enchères, car il n’a aucun référentiel et commencera par des enchères très basses. J’ai vécu cette situation et le compte a mis plusieurs semaines à décoller… Dans ce cas je vous conseille de cliquer sur "Vous pouvez également sélectionner une stratégie d'enchères directement (non recommandé)", puis dans le menu déroulant de choisir "Enchères au CPC manuelles". C’est très imparfait (car vous risquez de surpayer un peu vos clics), mais vous aurez un lancement rapide, que vous optimiserez par la suite.

Juste avant de paramétrer les extensions d’annonces, cliquez sur "Afficher plus de paramètres",

Figure 20

Conversions : laissez la valeur par défaut proposée par Google (qui peut différer de l’image précédente).

Calendrier de diffusion : paramétrez ici les jours et heures de diffusion. En cas de doute, référerez à la partie dédiée dans cette formation Google Ads.

Rotation des annonces : laissez la valeur par défaut proposée par Google.

Enfin, vous pouvez configurer ici des extensions d’annonces. Vous pouvez le faire dès maintenant, mais nous y reviendrons dans la partie dédiée. Le fait de ne pas en mettre au lancement n’est pas un problème.

Mon but est généralement de lancer une première version le plus vite possible, pour pouvoir affiner selon les retours. Mettre en place les extensions d’annonces est certes nécessaire, mais chronophage et peut donc être différé de quelques jours, surtout avec une stratégie d’enchères comme "maximiser les clics", qui va vous envoyer dans des positions moins hautes donc moins propices à avoir des extensions affichées.

Quel budget quotidien choisir ?

La question que l'on me pose le plus souvent. Et qui n'a pas de réponse unique. Pour expliquer à mes clients, j'utilise la comparaison suivante : Google Ads est comme un robinet à trafic, plus vous mettez de budget, plus vous obtenez de visiteurs.

Le budget n'est finalement plus un problème lorsque votre campagne est rentable… Cependant, vous ne pourrez pas savoir à l'avance le degré de rentabilité de votre campagne. Je conseille un budget que vous pourrez tenir dans la durée. Une campagne Google Ads exige de nombreux réglages, qui se feront avec des statistiques suffisamment riches. Un budget minimal est de 500 € par mois, 300 € pour des TPE. En dessous, vous pourrez annoncer, mais vous ne ressentirez pas vraiment l'impact de cet investissement. À partir de 1000 € par mois, la gestion devient plus réactive et les résultats plus probants.

Attention, Google compte en budget quotidien. Dans la pratique, je divise par 30 pour définir ce budget quotidien, dans l'hypothèse où je diffuse sept jours sur sept. Pour du B2B, il n'est pas rare de diffuser uniquement les jours ouvrés, dans ce cas je divise par 20 (et j'applique un calendrier de diffusion, nous en reparlerons).

Google indique qu’il utilise 30,4 jours par mois en moyenne, ce qui est conforme au calcul, mais peu pratique…

Comment créer un groupe d'annonces ?

Une fois les paramètres de votre campagne validés, Google passera à la création du groupe d'annonces. Cette procédure est très proche de l’ajout d’un groupe d'annonces à une campagne existante, qui sera finalement le cas le plus fréquent. Pour cela, rendez-vous dans la partie "Groupes d’annonces" puis sur la sous-partie "Groupes d’annonces" (comme le montre l’image)

Figure 22

Cliquez sur le bouton "+" ou sur le lien "+ Créer un groupe d'annonces".

Figure 23

Ici encore, donnez un nom explicite à votre groupe d'annonces. Si vous ne savez pas trop comment l'appeler, commencez par "_Général". Vous pourrez (devrez) affiner par la suite.

Nous le verrons par la suite, mais la meilleure approche est d’avoir un mot clé par groupe d'annonces (ou des variantes proches, comme des abréviations). Je nomme généralement mon groupe d'annonces avec le mot clé ciblé avec des majuscules à chaque mot (je ne saisis mes mots clés qu’en minuscule, car Google n’en tient pas compte).

Le tri par défaut dans l'interface Google Ads est alphanumérique. En utilisant le trait de soulignement dans le nom du groupe d'annonces, il sera dans les premières positions, bien visible ! J'utilise cette astuce pour tous les groupes d'annonces un peu spéciaux, que je dois modifier en cas de duplication par exemple.

Pour les groupes spéciaux (mots clés en ciblage large, par exemple), j’ajoute les infos dans le nom du groupe d'annonces. Par exemple, un groupe qui ciblerait le mot clé en large : agence google ads, je le nommerais : _Agence Google Ads LARGE. Ainsi, il sera en haut du classement alphanumérique et je ne devrais pas manquer sa particularité, à savoir un ciblage large.

Comment choisir des mots clés ?

Dernière étape de base, le choix de vos mots clés. Si vous avez rentré un site dans la colonne de droite lors de la création d’un groupe, Google vous proposera quelques idées, dans lesquelles vous pourrez piocher, en les modifiant un à un.

Figure 24

Voici mes principaux conseils (une partie entière est dédiée à cet aspect essentiel) :

  • Soyez précis : évitez les mots clés généraux. Si vous êtes un hôtel, n'achetez pas "hôtel" tout court. Précisez au mieux : "hôtel centre ville", "hôtel 2 étoiles", "hôtel proche gare"…
  • Ne cherchez pas à mettre toutes les variantes orthographiques (ou de pluriel) : Google le fera pour vous automatiquement
  • Un bon mot clé est celui qui n'est essentiellement recherché que par vos futurs clients, lorsqu'ils sont en phase de choix du fournisseur
  • Évitez les mots clés qui sont associés à de la recherche d'information (comme ceux contenant : "définition", "conseil", "forum", "gratuit", "comment") : Google Ads est trop cher pour cibler ces internautes à ce moment de leur parcours d'achat.
  • Ne craignez pas d'en mettre trop peu : si vous êtes trop restrictif, vous le verrez sur les budgets dépensés, il sera alors temps de réagir en étant plus ouvert
  • Faites précéder chacun de vos mots clés du symbole "+", sans espace avec le mot qu’il précède : cela améliorera le ciblage, nous verrons pourquoi plus loin.

Voici un exemple :

Figure 25

Dans l’exemple ci-dessus, j’aurais pu ajouter +chaussure +course +homme, mais comme ce mot clé enverra vers une page dédiée (aux hommes), je préfère lui laisser son propre groupe. Ici, la requête ne précise pas le genre recherché, donc j’enverrai vers la catégorie principale…

Dans le cas d’un produit qui différencie les hommes des femmes (vêtements, régimes, sports…), il peut être judicieux de créer une campagne pour chaque sexe (avec des mots clés génériques comme "+chaussures +running", car le ciblage est déjà fait au niveau de la campagne). Ainsi, vous enverrez les visiteurs vers les produits qui les concernent ! Et les visiteurs dont le genre est inconnu ? Soit vous y renoncez (environ 15% du trafic potentiel) soit vous les envoyez dans une campagne ou l’autre. Au final y renoncer est souvent judicieux, sauf si vous devez dépenser plus et que vous êtes affiché 100% du temps par ailleurs.

Comment créer une annonce ?

Google vous demandera ensuite de rédiger votre première annonce. Cette étape est importante et vous devez prendre soin. J'y consacrerai une partie détaillée dans cette formation Google Ads, mais voici les principaux éléments :

  • Donnez envie aux internautes de cliquer sur votre annonce
  • Utilisez des arguments qui vous différencient de vos concurrents
  • Utilisez vos mots clés dans le texte
  • Utilisez des nombres (ronds ou non), ils attirent l'œil (et donc le clic)
  • Mettez des majuscules à vos principaux mots
  • Vous pouvez poser des questions

La création d’une annonce se fait ici :

Figure 26

En appuyant sur "+", vous aurez différents formats d’annonce possibles :

Figure 27

Dans un premier temps, utilisez les annonces textuelles, nous verront les autres formats par la suite.

Pour vous aider au niveau des champs à remplir (remplissez-les tous, même les chemins qui sont facultatifs), survolez avec votre souris le point d'interrogation, Google vous ouvrira une bulle d'information (souvent accompagnée d'un lien vers l'aide en ligne complète).

Voici un exemple :

Figure 28

Et son aperçu :

Figure 29

Comment choisir une page de destination ?

Mettez-vous à la place de votre visiteur. Il a effectué une recherche pour un "matelas pour chien", vous disposez d'un site de produits animalier. La plupart des annonceurs novices envoient le trafic vers la page d'accueil.

C'est une erreur !

Vous devez faire l'effort d'envoyer vos visiteurs sur la page qui répondra le mieux à leur demande. Même si le moteur de recherche de votre site est performant, même si votre arborescence est limpide, même si la page d'accueil est magnifique et mérite un détour.

Pourquoi ?

Parce qu'un internaute qui ne trouve pas la réponse à sa demande dans les premières secondes partira du site… Après vous avoir coûté un clic !

Comment faire ?

Multipliez les groupes d'annonce, faites de la dentelle en essayant de trouver la page d'arrivée qui répond le mieux à la requête de l'internaute.

Comment choisir mes enchères ?

Si vous avez choisi une stratégie d’enchères "maximiser les clics", laissez faire Google Ads.

Si vous avez choisi des enchères manuelles, vous pouvez vous faire une idée des enchères en utilisant l'outil de planification des mots clés (sur lequel je reviendrai en détail).

L'objectif des enchères est de vous permettre d'être assez visible sans y perdre en rentabilité. Pour moi, toute la stratégie repose sur l'achat des mots clés les plus pertinents possible, ceux pour lesquels je suis sûr de trouver de bons visiteurs. C'est alors plus facile de monter en enchères quand vous avez ce type de certitude !

Combien de mots clés dois-je utiliser ?

Google conseille de dix à vingt mots clés par groupe d'annonces. Pour ma part je pense que moins vous en mettez dans un même groupe d'annonces, mieux c'est. Certains experts considèrent même que vous ne devriez mettre qu'un seul mot clé par groupe ! N'hésitez donc pas à multiplier les groupes d'annonces pour les rendre très précis !

Pourquoi ? Simplement parce que vos annonces pourront être très précises pour mieux correspondre à la requête de l'internaute (c'est essentiel).

Comment ajouter un mode de paiement ?

Assez rapidement, Google vous demandera de mettre un moyen de paiement. Si par le passé vous pouviez précréditer votre compte puis dépenser uniquement ce que vous avez mis, aujourd'hui ce n'est plus possible.

Google vous laisse dépenser puis se paie de vos clics, selon une fréquence qui varie au cours de la vie du compte (en général le premier règlement est de 50 €, puis avec un compte qui tourne depuis plusieurs semaines, il va se prélever tous les 500€).

Vous pouvez utiliser deux moyens de paiement :

  • Le prélèvement sur compte bancaire, qui nécessite un RIB
  • Le prélèvement sur carte bancaire

Je vous conseille le RIB, qui vous évitez des interruptions lorsque votre carte bancaire est périmée ou que son plafond est dépassé.

Attention, le RIB requiert une validation pour s’assurer que c’est bien votre compte. Google va envoyer une somme inférieure à un euro, que vous devrez indiquer dans l’interface pour prouver que le compte saisi est bien le vôtre.

Pour y accéder : Cliquez sur "outils et paramètres" puis sur "Facturation" et enfin sur "Paramètres de facturation" :


Figure 30


Figure 31

Si vous avez besoin de lancer rapidement la campagne, vous pouvez mettre une carte bancaire puis un RIB. La carte bancaire est validée immédiatement.

Pour les métiers estimés "sensibles" par Google (serruriers, plombiers, dépannage d’urgence), la CB est à privilégier, car Google reste méfiant vis-à-vis des RIB (pour cause de risque rejet de prélèvement jusque 8 semaines après).

Si vous avez une gestion pointue de votre trésorerie, vous pouvez utiliser une carte bancaire à début différé : vous décalerez ainsi vos paiements d'un voire deux mois. Je l'ai fait avec une carte American Express. Si vous avez une cote financière correcte, vous pourrez négocier deux mois de décalage. Attention tout de même à bien gérer vos encours, car, peu de gens le savent, mais même en SARL vous êtes caution à titre personnel des encours de carte !

Combien de temps avant que mes annonces soient diffusées ?

Sauf cas particulier, vous annonces seront validées et diffusées dans l'heure. Parfois, sur des produits dont Google se méfie, la diffusion ne commencera que 48h ouvrées après.

Si vous dépassez 72h, contactez Google, il y a une anomalie.

Les états des campagnes Google Ads

Les campagnes Google Ads ont différents états :

Figure 32

Où planifier un arrêt automatique d'une campagne ?

Vous avez aussi la possibilité d'arrêter une campagne à une date donnée (uniquement le jour, pas l'horaire, qui sera 23h59). Cette option est utile pour stopper la diffusion d'une campagne sans avoir à intervenir le jour J. Je me sers assez souvent de cette option, notamment pour gérer une fin de saisonnalité.

Pour y accéder, vous devez passer par les paramètres de votre campagne :

Figure 33

La possibilité de donner une date de fin à une campagne a un autre usage, que j'utilise très souvent. Lorsque vous avez décidé de stopper une campagne durablement (voire définitivement) sans pour autant la supprimer, mettez sa date de fin au jour où vous le faites et mettez-la en veille. Ainsi, si vous deviez la relancer par erreur (c'est plus fréquent qu'on l'aimerait…), elle ne pourra pas dépenser du budget, car sa date de fin dépassée bloque la diffusion. Si vous avez un regret, il vous suffit de revenir dans les paramètres et de supprimer la date de fin.

Pourquoi ne voyez-vous pas (toujours) vos annonces ?

C'est, après la question du budget, la deuxième question qu'on me pose une fois les campagnes lancées… En effet, un annonceur va forcément aller voir s'il apparaît.

La plupart du temps, vous ne verrez pas vos annonces, même si tous les réglages sont bons.

Pourquoi ? Il existe plusieurs raisons à cela.

Lors du paramétrage d'une campagne Google Ads, le premier réglage (il est d'ailleurs obligatoire) est la limite de budget quotidien. Si le marché visé par la campagne est assez large, Google ne diffusera vos annonces qu'une fraction des fois où vous auriez pu être diffusé : autrement, votre budget serait tout de suite dépassé.

Par ailleurs, Google refuse de diffuser une annonce 100% du temps si la concurrence existe. Ceci afin de permettre aux petits annonceurs de recevoir quelques clics et d'éviter que les espaces publicitaires soient préemptés par les gros annonceurs.

Enfin, un annonceur qui se voit ne va jamais cliquer sur son annonce. Donc Google va repérer votre IP et en déduire que cette annonce ne vous intéresse vraiment pas et essaiera d'en proposer d'autres.

Au final, voir ou non vos propres annonces n'a pas d'intérêt. Google fournit des outils de diagnostics (on y reviendra en détail) et des outils de statistiques (cette formation y reviendra aussi) très complets qui seront bien plus fiables pour déterminer si votre campagne a de bonnes performances.

Dernier point, pour les plus méfiants : Google n'a absolument aucun intérêt à facturer des clics inexistants. En plusieurs années de gestion, je n'ai jamais vu ni même eu de soupçon sur un tel cas de figure. Il existe parfois des écarts entre ce que Google indique avoir envoyé et ce qu'Analytics indique recevoir, mais ces écarts (modérés) ont toujours une explication technique rationnelle. J'expliquerai plus loin les mécanismes mis en place par Google pour lutter contre les clics frauduleux.

L'outil de diagnostic des annonces

Généralement, le premier réflexe d'un annonceur qui vient de lancer sa campagne est de taper son mot clé principal "pour se voir". Et de ne pas se voir. C'est aussi inutile que frustrant. Cette formation vise à vous apprendre à vous fier à des statistiques mesurées plus qu'à un cas particulier.

Pour vous permettre de savoir précisément si vos mots clés sont diffusés, utilisez l'outil de prévisualisation et de diagnostic des annonces.

Vous y accédez depuis le menu "Outils et paramètres"


Figure 34

Pour le paramétrer, vous avez 4 champs à compléter :

  • Le mot clé que vous voulez tester
  • La zone géographique d'où vous voulez effectuer le test (vous n'avez pas besoin d'y être situé, c'est là l'intérêt majeur de cet outil !). Si vous ne savez pas, mettez "France"
  • Le type d’appareil (ordinateur, smartphone ou tablette). Si vous ne savez pas, laissez "Ordinateur"
  • L’audience (par défaut "Utilisateurs n'appartenant à aucune audience"). Utilisez ce ciblage uniquement si vous voulez effectuer ce test pour une de vos audiences.

Figure 35

L’image ci-dessus indique un résultat positif. Si ce n’est pas le cas

Et voici ce que Google renvoie si votre mot clé ne déclenche pas d'affichage :


Figure 36

Dans ce cas, Google pourra vous indiquer des raisons, pas toujours très claires… Mais c’est déjà un bon début.

J'ai déjà vu (en direct avec le service client de Google Ads !) des cas où l'outil renvoyait un "oui" puis un "non" sur la même configuration… S'il dit que votre annonce est diffusée, alors c'est qu'elle l'est bien. Par contre s'il vous dit non, il est possible que l'annonce puisse tout de même être diffusée… À creuser au cas par cas !

Copy link
Powered by Social Snap